Portrait – LaGarbo

Issue d’une famille d’artistes, LaGarbo a toujours été attirée par tout ce qui touchait de près ou de loin à l’art : peinture, dessin, architecture, musique, mode ou encore théâtre.
Après sa formation aux Beaux-Arts de Valence, elle travaille pendant près de quinze ans en tant que styliste et costumière pour le prêt-à-porter de luxe, l’évènementiel et le théâtre. Elle décide ensuite de monter sa propre boutique dans laquelle elle va créer durant deux ans des vêtements sur mesure pour les particuliers mais aussi et surtout pour les artistes : danseurs, circassiens, comédiens, etc…

Suite à cette riche expérience professionnelle, LaGarbo souhaite développer son univers artistique différemment. Le milieu du tatouage, le médium qu’est la peau et la relation de confiance entre un client et son tatoueur l’attirant particulièrement, c’est tout naturellement que Léa Nahon son amie de longue date, l’initie.

 

LaGarbo - tatoueuse chez Les Derniers Trappeurs, Paris

 

Sa rencontre avec Roberto Dardini sera décisive pour sa carrière de tatoueuse. Ce dernier va en effet la prendre sous son aile en tant qu’apprentie au sein de son équipe pour lui enseigner le métier de tatoueur. Durant cet apprentissage, elle va confirmer son envie de poursuivre dans ce milieu, d’évoluer et de créer un univers graphique fort avec pour objectif d’habiller au mieux le corps de sa clientèle.

 

LaGarbo - tatoueuse chez Les Derniers Trappeurs, Paris

 

LaGarbo  développe ainsi depuis quelques années un style minutieux mêlant traits fins, poésie graphique et illustration, le tout principalement en noir et gris. Elle trouve son inspiration dans divers domaines tels que l’architecture, le cinéma, la nature ou encore le street art. Ses pièces sont un regard moderne sur la société et invite à la réflexion sans revendications quelconques.

Elle cherche toujours à travailler au mieux le projet que lui confie un client et s’efforce à faire vivre ses pièces à travers la peau. La Garbo porte un point d’attention à laisser transparaitre derrière chacun de ses dessins ou tatouages, un message, implicite ou non, mais toujours poétique.

 

LaGarbo - tatoueuse chez Les Derniers Trappeurs, Paris

 

Début 2017, elle écrit une nouvelle page dans sa carrière de tatoueuse professionnelle avec son implication dans la création de notre boutique parisienne. Elle s’investira durant toute la durée du projet, tout d’abord en épaulant les créateurs de cette nouvelle boutique (Roberto Dardini, Lionel Fahy et Adrien Boetger) puis en faisant partie de l’équipe des Derniers Trappeurs en tant que résidente permanente.

Dans sa perpétuelle recherche d’évolution artistique, LaGarbo continue à développer son style graphique et unique et commence à réaliser des tatouages de taille plus importante en adaptant sur la peau ses créations urbaines mêlant architecture, traits fins et poésie.

 

Retrouvez toutes les créations de LaGarbo sur sa page ici, et son actualité sur Instagram.